UNE VIE RICHE ET SATISFAISANTE | World Challenge

UNE VIE RICHE ET SATISFAISANTE

Gary WilkersonSeptember 28, 2015

Pour illustrer la vie riche et satisfaisante que Jésus a en réserve pour nous, Il utilise l'image de la bergerie. “ Je suis la porte. Si quelqu’un entre par moi, il sera sauvé ; il entrera et il sortira, et il trouvera des pâturages” (Jean 10:9). Dans la bergerie, Ses brebis sont à l'abri de tous leurs ennemis. Elles paissent dans les “bons pâturages” du royaume de Dieu, jouissant de la santé, de la paix et de la liberté.

C'est de cette vie bénie que notre ennemi, le diable, cherche à nous priver. Satan est déterminé à détruire notre précieuse foi et Jésus le décrit comme un voleur qui s'introduit dans la bergerie : “Celui qui n’entre pas par la porte dans la bergerie, mais qui y monte par ailleurs, est un voleur et un brigand... Le voleur ne vient que pour dérober, égorger et détruire” (10:1,10).

S'il y a bien une chose que Satan cherche à nous dérober, c'est la vie que Dieu a préparé pour nous. Il le fait en cherchant à nous ôter du “bon pâturage” (c'est-à-dire de la nourriture spirituelle cruciale) que Jésus nous a donné. Les chrétiens immatures y sont plus sensibles, tant qu'ils restent à une nourriture essentiellement à base de “lait,” ne passant pas à la viande de la Parole de Dieu. Ils sont tout particulièrement sujet aux ruses de Satan en période de crise. Ils tombent dans une spirale de panique, alimentée par la peur et les soucis, pensant : “Je ne sais pas comment prendre une décision. Où es-Tu, Seigneur ?

J'ai vu cela très souvent lorsque je faisais partie de l'équipe pastorale de Times Square Church à New York. L'enseignement dont se nourrissaient les gens dans notre église était consistant, tiré d'une étude poussée de la Parole de Dieu. Imagine le choc que je ressentais quand des paroissiens me disaient qu'ils avaient manqué la réunion pour aller écouter un charlatan focalisé uniquement sur l'argent. Comment pouvaient-ils faire cela après un régime basé sur de la nourriture biblique consistante ?

Cela nous amène à un deuxième obstacle que tous les chrétiens affrontent : l'évangile attrayant d'un faux docteur. Jésus a enseigné : “[Mes brebis] ne suivront pas un étranger ; mais elles fuiront loin de lui, parce qu’elles ne connaissent pas la voix des étrangers” (10:5). De tels “étrangers” ressemblent en apparence, dans le discours et l'habillement, à tout bon pasteur. Mais l'évangile qu'ils prêchent conduit peu à peu les gens loin du “bon pâturage” riche et satisfaisant de Christ, jusqu'à la destruction de leurs âmes.

Il est absolument indispensable que nous apprenions à reconnaître la voix de notre Bon Berger et que nous soyons capables de la distinguer des voix des faux bergers. Comment ? En nous nourrissant de la nourriture que notre Berger nous a si généreusement fourni : “Ainsi la foi vient de ce qu’on entend, et ce qu’on entend vient de la parole de Christ” (Romains 10:17). La seule façon de détecter un imposteur, c'est de connaître intimement l'original. Ce n'est qu'en nous immergeant totalement dans la parole pure de Dieu que nous deviendrons suffisamment intimes avec l'apparence, le son, l'odeur et le goût de ce qui vient du Ciel.
 

Download PDF